vendredi, septembre 22, 2017

Rohingyas.


 Les nuages dans ma tête se sont dissipés, je me sens léger, j'écoute de la musique, je danse un peu en caleçon sur Wild Beasts ou Arcade Fire, je suis bien, juste là, maintenant, à l'abri, je n'ai pas la sensation de manquer quelque chose, je me laisse pousser les cheveux. J'ai même eu envie de voir des gens, enfin 1 à la fois, dans un espace familier, et de préférence nu, un garçon de 22 ans m'a dit que j'étais beaucoup mieux en vrai que sur mes photos, et pendant que je le baisais, j'ai pensé à Quand on a 17 ans de Téchiné. Je ne prends plus trop de plaisir quand je pénètre, je pense à autre chose à un moment, et j'ai juste envie que ça se termine, alors je finis par arrêter. Il m'a dit qu'il s'était déjà branlé plutôt dans la journée, qu'il voulait juste quelqu'un en lui, je lui ai dit que je m'étais rendu compte en cour de route que j'avais plutôt envie de câlins, alors il est resté un peu plus longtemps. J'aime toujours sentir sous mes doigts la peau ferme et lisse d'un corps juvénile, la regarder, la respirer, la presser contre mes lèvres. Il a voulu revenir dormir avec moi, un peu plus tard dans la soirée, mais j'ai préféré rester seul, je suis bien seul. Je trouve Aaron Taylor-Johnson à mourir dans la dernière pub parfum de Givenchy, il a bien grandi depuis Kickass. Je mange des carottes râpées et des radis/pain/beurre. J'ai hâte d'entendre les prochains albums de Charlotte Gainsbourg et Björk. Et je me demande si je m'achète l'iPhone X je vais redevenir bel et jeune.

(La réponse étant non j'ai commandé sur Darty.com un iPhone SE 64Go reconditionné à 312€, je n'en pouvais plus de manquer d'espace et des problèmes de batterie de mon 5s 32Go)

jeudi, septembre 21, 2017

Isle of Dogs.

 

lundi, septembre 18, 2017

TWO DRUNK STEP-BROTHERS FUCK BAREBACK.

 Je fais souvent le même rêve, je suis de nouveau en terminale, dans un grand lycée, avec plein d'étages, de couloirs, et de terrasses, un hall immense tout en verre, je stresse parce que le bac approche, et je me rends compte que j'ai séché pleins de cours, je ne trouve pas ma salle de classe, je ne me souviens même plus de quel prof j'ai et ne comprends pas pourquoi je n'ai pas d'emploi du temps, par contre je sèche le sport sans problème, et à un moment je me demande ce que je fous là, vu que j'ai déjà le bac, alors mon subconscient m'invente une histoire comme quoi je le repasse pour avoir une meilleure mention, pour faire durer le supplice, mon subconscient est un connard.

L'autre jour j'étais prêt à sortir, pour aller au BHV acheter un nouveau store pour ma fenêtre, j'étais habillé, devant ma porte, mais je n'ai pas réussi à aller dehors, je me suis assis et j'ai essayé de me calmer, je suis juste allé acheter du miel bio, et des amandes bio, et des crèmes dessert à la gélatine de porc, en bas de chez moi, la perspective de marcher dans la rue, de croiser des gens, d'aller dans un grand magasin, étaient au dessus de mes forces. Je n'ai pas envie de bosser, je n'ai pas envie de voir des gens, j'ai du mal à sortir de chez moi, j'ai un peu arrêté de vivre, mais ça pourrait être pire, je pourrais être quelqu'un qui aime passer ses vacances au camping, ou a Ibiza. Je pense à ça quand je tombe sur un reportage sur les vacances des français la nuit, sur la TNT, ça me fait le même effet qu'un documentaire sur une tribu perdue dans l'Amazonie, je trouve cela fascinant, mais ça ne me donne pas du tout envie. C'est juste une continuité logique, ces petits constats de non-évolution, juste un peu plus triste au fur et à mesure, puis d'un coup je m'en fous, et je me vautre dans mon rien. #Fainéant

vendredi, septembre 08, 2017

How Do You Sleep ?

 Ces lundis où internet est un champ de mine, où il faut naviguer en évitant les spoilers, où il faut gérer son excitation et ses attentes, bien que je ne me souvienne pas avoir déjà été réellement déçu par un episode de Game of Thrones, attendre la fin du téléchargement (mais ça c'était avant de passer à la fibre), vont me manquer, ça a été une putain de saison. Il ne reste plus que 6 épisodes, qui ne seront diffusés qu'en 2019 selon les rumeurs, j'espère que le Spin-off traitera de la grandeur et de la chute de Valyria.

J'ai repris le visionnage de Veep, 2 saisons en 1 après midi, je n'avais pas trop aimé les premiers épisodes en 2012, je me suis dit que j'allais lui redonner une chance, vu les récompenses et critiques dithyrambiques, c'est pas si mal, j'ai rigolé par moment, et certains passages sont chouettes, mais globalement j'ai toujours un problème avec l'incompétence, ça me donne envie de les tabasser à mort en hurlant. J'avais eu le même problème avec Parks and Recreation, ça ne me fait juste pas rire, dans Brooklyn Nine-Nine ils arrivent à être drôles tout en étant des flics efficaces (à part 2 personnages très secondaires). Dans Veep la moitié du staff fait des erreurs digne d'un chimpanzé (Mike et Gary) et oblige l'autre moitié à rattraper le coup, en boucle, et par moment je trouve cela juste insupportable, après j'aime bien le personnage interprété par Julia Louis-Dreyfus. Je me fais des parties de batailles de ballons de Mario Kart 8 deluxe, en mode portable sur la Switch, ce qui est bien plus drôle qu'en mode télé, bizarrement. J'hésite à m'acheter Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle, les présentations du game play sur YouTube ne me donnent pas super envie, ceux de Mario Odyssey non plus d'ailleurs, par contre j'aime beaucoup les graphismes du prochain Yoshi, on verra si ce n'est pas juste un jeu pour les 6-12 ans.

L'ouragan Irma a évité la Guadeloupe, et donc ma mère, heureusement car les images de St Martin et St Barth sont impressionnantes, j'ai suivi l'évolution sur le très beau site Windy.com. J'ai bien aimé Guardians of the Galaxy 2 et surtout bébé Groot, j'écoute LCD Soundsystem ou Brockhampton, et j'ai super envie de manger de la tarte Tropézienne.

mercredi, août 30, 2017

Figs.

 “I saw my life branching out before me like the green fig tree in the story. From the tip of every branch, like a fat purple fig, a wonderful future beckoned and winked. One fig was a husband and a happy home and children, and another fig was a famous poet and another fig was a brilliant professor, and another fig was Ee Gee, the amazing editor, and another fig was Europe and Africa and South America, and another fig was Constantin and Socrates and Attila and a pack of other lovers with queer names and offbeat professions, and another fig was an Olympic lady crew champion, and beyond and above these figs were many more figs I couldn't quite make out. I saw myself sitting in the crotch of this fig tree, starving to death, just because I couldn't make up my mind which of the figs I would choose. I wanted each and every one of them, but choosing one meant losing all the rest, and, as I sat there, unable to decide, the figs began to wrinkle and go black, and, one by one, they plopped to the ground at my feet.”
Sylvia Plath - The Bell Jar

Related Posts with Thumbnails

Archives du blog

Layout: NeimaD 2007 © - Chrome